Des contes divers juste entre nous !!!
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

 

 Castlevania : Storm of Rage

Aller en bas 
AuteurMessage
Medusa
Admin
Medusa

Messages : 181
Date d'inscription : 27/05/2010

Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitimeJeu 26 Aoû - 23:35

Dracula … un nom si terrible que l’on refuse de prononcer en ville et dans les villages. Le seigneur Noire, dit née en Transylvanie, nul ne sait comment il fut vampire, mais tous sait qu’il fut le seigneur le plus terrible et le plus craint de la Transylvanie et de la Valachie. Ses pouvoirs étaient si immense que très peu de genre osait défier cet homme et malgré l’essaie, aucun ne put le tuer jusqu’à l’arriver de la famille Belmondo, une famille possédant un fouet sacré qui était le seul à réduire en était de cendre notre seigneur et ce fut donc le descendant des Belmondo, Trevor Belmondo, qui mit fin au règne du vampire en 1476, mais tous croyait que tout était enfin fini, mais tous ignorait que d’autre comte et comtesse voyait en Vlad une puissante image de Domination et de terreur, en autre Erzebeth Bathory, la comtesse dite Sanglante ! Elle fut celle qui réveilla les cendres du comte, désireuse d’obtenir de lui l’immortalité et la jeunesse éternelle, voyant que ses bains ne menaient plus à rien, perdant de leur puissance et elle reçut ainsi le cadeau du vampirisme où Vlad lui partagea certain pouvoir à cette femme pour la remercier de l’avoir réveillé et fit d’elle une adversaire de taille et de choix et même qu’elle devint sa nièce, ayant désormais un lien de parenté par le sang ! La jeune femme satisfaite, quitta donc pour ainsi gouverner et sombrer L’Hongries sous sa coupe et très vite, les gens ne désirèrent plus la défier et même que les prêtes qui érigeait encore la loi, furent exécuter pour être des hérétiques, mais tous savaient qu’en fait s’était du à la Comtesse de Sang, mais qui oserait défier une puissante sorcière-vampire ? Satisfait de voir enfin le mal s’étendre de nouveau sur les Terres de la Transylvanie, ainsi que sur une certaine partie de la Valachie, le Vampire chercha alors un moyen d’agrandir ses pouvoirs pour ainsi étendre son contrôle sur les autres continents ! Mais très vite, une succession d’échec survint et son château fut enterrer des dizaines de fois sous le sol, mais à chaque tranche de cent ans, le château renaissait toujours de ses cendres et ce fut donc en 1676 que le château surgit pour la sixième fois du sol, annonçant de nouveau un sentiment de terreur et de crainte, mais pourtant le dernier Belmondo avait enfin réussi à sceller l’âme du vampire dans une sphère où il ne pourrait plus jamais en sortir ! Il fut aider d’une sorcière quoi usa de ses pouvoirs pour ainsi enfermer l’âme de Dracula dans la sphère pour ainsi empêcher le château de revenir de nouveau ! Mais que faisait une sorcière avec un Belmondo me diriez vous alors que tous savent que les sorcières furent détruit lors de la chasse… ou peut-être que non ! Vous pensez vraiment qu’une sorcière peut être tuée par le feu ? Il faut être stupide pour le croire car c’est la l’essentielle des sorcières d’apprendre à leurs filles l’important d’utiliser leur pouvoir pour ne pas être brûler dans un bûcher ! Et comment me demanderez-vous ! Et bien … la sorcière n’a besoin que d’une simple formule et ainsi elle devint toute feu toute flamme, créant ainsi une illusion de réussite et au dernier moment, une explosion surgit et la sorcière est propulser alors plus loin pour ainsi lui permettre de reprendre sa vie comme elle a du la laisser lors de la poursuite ! Éventuellement certaine périrent sous les flammes par manque de tacs et de jugeotes !

Mais derrière les sorcières, existait une Sororité de jeune guerrière possédant des pouvoirs incroyables qui leur permirent d’obtenir le nom de ‘’ Les Guerrières des Enfers ‘’ ! Malgré la disparition de Dracula, les démons foulaient toujours le sol des mortels, car le mal est quelque chose qui ne meure jamais, il se repose, attend et patiente au moment venu et surgit pour attaquer lorsque nous, pauvre âme, ne nous y attendions pas. Le mal n’est pas un être qui peut mourir et qui ne peut disparaître car le Bien ne pourrait vivre sans lui selon l’équilibre des choses, ce qui est une raison du désire de voir Dracula disparaître, car il est un des êtres maléfique qui saurait faire tomber le Bien pour ainsi y faire disparaître toute forme de bien pour ne laisser que le mal régner sur ces Terres ! Et donc, cette Sororité fut créé par une dizaine de jeune femme désireuse de ne pas voir ce monde tomber entre les griffes du Comte Dracule et de ses sbires ! Ces femmes signèrent des pactes avec le Diable pour avoir le pouvoir d’assimiler l’esprit de démon et ainsi invoquer leur pouvoir et puissant pour divers attaque ou tout simplement pour ainsi créé des armes fait de leur énergie, mais la plus puissante de ces sœurs était Clarisse Aulin, une jeune femme de dix-neuf ans qui possédait une puissance incroyable et qui avait la capacité d’accentuer le pouvoir de l’esprit de la créature invoque ! Exemple… si une sœur avait par exemple prit possession d’une arme d’un guerrier mort usant d’une faux pour se battre et qu’ayant absorber son esprit elle invoquait une faux pour se battre, une faux tout de même forte, Clarisse, elle, invoquait une faux qui était deux ou trois fois plus grosses que celle de ses sœurs et ses coups étaient souvent imprégner d’une plus grande agilité ou bien d’une plus grande force ayant ainsi ajouter le pouvoir d’autre esprit sur cette arme ! Vous imaginer donc les combinaisons qu’elle puisse faire ? Une simple faux ressemblant à celle utiliser dans les fermes devenait alors très grande et larges et possédait une apparence totalement différente ! Cette femme était respecter et apprécier des sœurs car elle était la seule qui ne périssait jamais lors de ses missions ! Elle fut même celle qui réussit à affronter la Comtesse Bathory pour en être revenu vivante, mais la pauvre ignorait que la dite Sorcière-Vampire s’en était échapper, mais s’était un exploit tout de même incroyable. Et il y avait cette femme, L’Oracle qui guidait ainsi chacune des Guerrières des Enfers lors de leurs quêtes et dans leurs connaissances ! Clarisse avait quelque chose de différent des autres sœurs, elle possédait une étrange uniforme sur son corps qui ressemblait plutôt a un habit déchirer, où les déchirure ressemblait à des filaments de toile d’araignée et s’était cette paire d’aile démoniaque qui était fort étrange ! Clarisse fut la seule sœur ayant réussi à prendre possession de l’âme d’une chauve-souris et celui d’un oiseau pour ainsi les unir et en créé des ailes sur son dos. Et elle avait cet artefact qu’elle avait récupéré en Égypte, lors d’un voyage sur ces Terres pour ainsi retourner Seth en enfer, un Dieu Égyptien qui tentait, tant bien que mal, de revenir et de répandre son pouvoir sur les terres d’Afrique !

Une toute nouvelle mission fut alors donner à la jeune femme qui se vit confier d’assister un homme qui était nul autre que la réincarnation de Dracula et celui-ci, ayant une très grande force physique hors du commun, décida de partir en croisade pour ainsi détruire à tout jamais Dracula, étant que son château s’était relever une fois de plus, annonça de nouveau la peur et la crainte parmi le peuple ! Et c’est donc habiller d’une robe de moine qu’elle quitta les lieux pour ainsi rejoindre cet homme à Slatina, une ville Roumaine et capitale de Valachie …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://milleetunconte.bbactif.com
Aétios

Aétios

Messages : 170
Date d'inscription : 28/05/2010

Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Re: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitimeMar 14 Sep - 18:50

La réincarnation de dracula était plutôt jeune cette-fois-ci et n’avait aucunne ressemblance physique avec celui-ci…Et il ne venait pas de la Transylvanie non plus! L’âme de Dracula s’était réincarné dans un corps totalement différent! Il était méconnaissable! Alors commencons par le début. Nerratos est né dans une tribu pratiquement éteinte qui vénérait le dragon du crépuscule, une tribu dont leurs magies, très puissante permettait a certains membre de la tribus, ceux dont l’âme était la plus ancienne et la plus puissante, d’invoquer la magie du dieu dragon pour avoir des pouvoirs dévastateur….seuls les plus ancients de la tribu pouvait utiliser ce pouvoir, et encore là, une infime partie! Ce peuple qui était autrefois redouté et hais par leurs désirs d’étendre le territoire se sont fais pratiquement tous éliminé par des anciens héros. Seul quelques tribus très peu nombreuses se cachent dans les forêt…Mais revenons a Nerratos. Nerratos était..différent. A la naissance des nouveaux nés du peuple, les anciens du village faisait boire un peu de leurs sangs aux bébés,une vielle tradition qui amenait supposément puissance et courage. Lorsqu’on en avait fait boire a Nerratos…Il ne fit qu’en redemander et en redemander,quitte a ses cris et a ses pleurs pour ravoir de ce délicieux sang. Bien sûr, voyant que cet enfant était destiné a avoir de la puissance, on éleva Nerratos d’une facons très différente…On ne le nourrissais que de sang et de viande(Nerratos n’était pas un vampire,seul son âme en réclame) et on lui appris tout sur leur peuple,leurs traditions….leurs pouvoirs.Déja,lorsqu’il atteint la maturité, on pouvait voir Nerratos avec un dragons complètement noir aux yeux jaune tourner autour de lui,tandis que le jeune homme,qui voyait les siens qui ne pouvait utiliser ne serait-ce qu’une partie de leurs vrai potencielcomme des insultes a son peuple,ne faisait que les regarder avec un mélange de haine et de dégout…
Ce fût une des raisons suffisante pour lui,pour finir par utiliser les énormes pouvoirs qui le démangeait pour éliminer les inutiles de son peuple, puis ensuite les anciens qui avaient vu que trop tard ce qu’ils avaient fait de lui. Mais la véritable raison qu’il avait carrément détruit son village était qu’une voix au fond de sa conscience lui disait que cet endroit n’était pas fait pour lui. Qu’il était dédié a beaucoup plus..Et cette voix lui disait de partir de cette île minuscule et inconnue pour le monde véritable, là ou il était née pour Reigner. Il était né sous l’étoile des rois après tout...
Lorsqu’il atteint la terre ferme,il pût voir le château de dracula. Et il y était attiré , comme une aimant. Bien sûr, il fût accueillit d’une assez drôle de facon lorsqu’il passa par un village pour y trouver un peu de sang et d’eau pour continuer sa route. Ses tatouages de dragons noir la bouche ouverte montrant ses crocs ainsi que son habit qui semblait être une tunique pour un professionnel d’art martiaux, ou le long dragon sans pattes qui tournait autour de lui, sans oublier son visage qui n’inspirait pas confiance où encore le fait qu’il demandait du sang de femme et d’eau gratuitement. Disons que sa ne pris pas beaucoup de temps avant qu’on pointe arc, épée et lance vers lui ce qui selon notre Réincarnation ultime était complètement ridicule. Donc il décida de se faire un jeu. Il allait tuer tous les hommes du village et laisser décider quel femme serait son repas. Pourquoi il voulait du sang de femme? C’était bien meilleur. Donc le carnage commença. Sa facons de combattre était ainsi : Si on arrivait a faire disparaitre son dragon noir en lui coupant la tête,a la place d’en invoquer un autre, Nerratos usait de sa vrai techniquement de combat et son arme. Ses poings. Lorsqu’il se battait, une sorte d’aura bleu caressait ses poings et usait de l’ancienne technique d’art martiaux de sont peuple pour se battre. Son corps devenait aussi dûr que de l’acier, sa force mentale lui servant de bouclier et ses poings devenait de l’acide, déchirant et transformant en bouillit tout ce qu’il frappait. Il n’usa qu’une main pour exterminer le village pour leurs montrant comment petits ils étaient. Un tenta de lui rentrer sa lance dans le cœur. Nerratos ne fit qu’arrêter l’arme avec sa main, paume ouverte et l’arme se détruit au fur et a mesure que la lance continuait sa route vers lui,ne laissant qu’un petit bout de bâton qui expulsait une fumée de la couleur de son aura vers le ciel.Bref cela prit environs 15 minutes tuer tout les hommes qui était entrainer pour protéger le village et environs 1 heure trouver les autres hommes et vieillard qui se cachait. La seule raison pourquoi il ne tuait ni les enfants ni les bébés, furent que Nerratos aimait beaucoup la compétition…Si un de ces morveux finirait par devenir quelqu’un de sa taille…eh bien il le tuerait dans un combat beaucoup plus intéressant que celui-ci. Lorsque seul les femmes restèrent en vie dans ce village il demanda a ce qu’on lui donne son sang. Une vielle s’approcha de lui, mais d’une mine dégouter il chercha alors à la tuer... quel surprise n'eut-il pas lorsque la jeune femme arrêta sa main sans difficulté et qu'une lumière blanche jaillissait de celle de la vieille. Elle ricana alors, dévoilant une dentition complètement où des araignées se baladait sur celle-ci. Et la jeune femme lui donna alors un coup de cane en plein ventre et il tomba alors a genou pour se tordre de douleur. Une incroyable décharge électrique se baladait dans tout son être et la vieille dame s'approcha alors de l'homme et murmura alors à son oreille, mais étrangement ce ne fut pas une vieille voix qui en jaillit mais celle d'une délicieuse jeune femme :


- Il ne faut jamais se fier au apparence jeune homme... je connais les gens de ton espèce... je connais ton clan... et vous n'êtes pas la bienvenu par ici... je vais t'envoyer dans un endroit où tu va apprendre à respecter les gens et où tu verras que tu n'es qu'un minable parmi tant d'autre...

Son visage devint alors sublime. Un magnifique visage de porcelaine, surmonter d'un nez parfait, d'une chevelure doré et de magnifique perle bleu fixait cet homme. Les lèvres n'était autre qu'attirante, donnant désire de les embrasser, d'y gouter. Elle aurait éventuellement agit plutôt, mais, malgré que le village la protège et lui permettre de vivre en échange d'une protection constante, la sorcière préférait vivre au loin, à delà de plus d'un heure du village. Elle ferma les yeux et récita une étrange formule d'où une lumière blanchâtre apparu autour du jeune homme pour le transporter très loin, dans une ruelle d'une ville qui imposerait la vigilance et l'intelligence chez le jeune homme.

Et c'en était assez ennuyant. A peine sortit de la ruelle,il pouvait ressentir la force de plusieurs personne ayant une aussi grande puissance que lui,sinon plus grande...Donc en avoir plus qu'un sur lui a la fois pourrait être un problème. Mais une chose était sûr,dans cette ville, le château était craint...On pouvait entendre les criards parler de fin du monde. Nerratos eut donc un plan. Il trouverait quelqu'un,une femme de préférence comme servante pour amener ses choses et nourriture...Donc il trouva une taverne qui ressemblait un peu a celles de son village,sauf qu'elle puaient beaucoup plus et se mit a demander a plusieurs belles femmes d'être de l'accompagner comme servante pour détruire le château noir....Bien sûr,il ne trouva pas grand monde,surtout chez les belles femmes qui était assez courageuse de le suivre et le servir gratuitement.Car il n'avait pas un sou.C'était assez ennuyant, Nerratos n'avait aucun goût d'un servant masculin....


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Medusa
Admin
Medusa

Messages : 181
Date d'inscription : 27/05/2010

Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Re: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitimeDim 19 Sep - 5:23

Clarisse prit donc plusieurs jours de voyage pour se rendre à la capitale de la Valachie. La jeune guerrière de l’enfer devait trouver un moyen de se joindre à cet homme et de voyager en sa compagnie, mais elle devait avant tout s’avoir quand il viendrait et quand il serait à cette ville et éventuellement, elle y arriva deux jours plutôt dans cet endroit et donc, elle farfouilla un peu partout, cherchant à retrouver cet homme que la voyante lui avait parlé mais ne trouvant aucun trace de lui et donc, elle trouva une chambre dans une pauvre auberge que l’Oracle lui avait discuté qu’il irait dans cet endroit, plutôt qu’il serait forcer, alors elle y arriva, devant la stupéfaction des gens et s’approcha alors de l’aubergiste, exigent sa chambre la plus belle, la plus charmante, mais il lui affirma que pour le grand luxe, il faut payer le prix fort. La jeune femme fit alors tomber sa robe de moine, dévoilant son corps à moitié dévoiler, ayant les seins et le bas cacher, mais qui le reste était peu cacher et la jeune femme agrippa par la gorge le barman et le coucha dessus le comptoir et une faux de deux mètre, ayant une lame d’un mètre de long apparu et la jeune femme posa la lame sur la gorge et dit :

- Écouter… j’ai de mauvaise journée qui s’annonce pour moi d’ici quelques jours… alors ne me faite pas chier… je ne suis pas ce genre de poulette qui travaille pour vous d’accord ? Donnez moi votre plus belle chambre et faite moi un prix d’amis et nous serons alors tout deux très heureux… à moins que vous souhaiter crever !

Beaucoup prirent alors peur devant la Guerre de l’Enfer, sachant parfaitement qui elle était, de par la réputation qui circulait tout l’Europe à leurs sujets et donc, certains prirent la fuite et d’autre préparèrent armes pour venir en aide a l’aubergiste. La jeune femme fit disparaître l’arme et libéra l’homme de son emprise et se pencha pour reprendre sa robe et la remettre sur son dos. L’homme, tremblant, lui tendit alors la clé d’une de ses chambres qui était encore potable et la jeune femme se tourna alors et lui exigea alors un poste de serveuse pour quelques jours et exigea aucune question et elle quitta donc les lieux et le silence fut, mais lorsqu’elle remonta, les gens firent comme si de rien n’était et continuèrent à parler et la jeune femme arriva dans sa nouvelle chambre et vit bien qu’elle n’était pas super et elle frotta alors le pendentif à son cou imaginant une magnifique chambre et le pendentif s’illumina et la chambre devint alors parfaitement de haute gamme : literie de soies, lit baldaquin, une toilette charmante et en or, une coiffeuse pour les dames riches… bref, elle avait une chambre parfaite pour elle et il y avait même une garde de robe qui contenait des vêtements pour elle et la jeune femme se changea, faisant disparaître son habit de guerrière en un tatouage sur son corps qui était noire et représentait une étrange femme vêtus d’une robe noire et elle s’approcha alors de sa garde de robe, mais elle se rendit compte que les vêtements n’étaient pas ce qu’elle désirait et donc referma la porte, frotta son amulette et l’ouvrit de nouveau et cette fois s’était parfait. Elle prit un corset et une jupe qui était noire tout deux et qui possédait une magnifique broderie rouge représentant des roses. La jeune femme remonta ses cheveux en chignon et transperça de baguette chinoise, de magnifique bijoux qu’une des plus ancienne Sœurs avaient ramené de l’Asie. Elle descendu alors pour ainsi prendre un verre et préparer son plan d’attaque. Dans cette ville, elle savait que certaine boutique fonctionnait vingt-quatre heures sur vingt-quatre et donc irait sans doute faire boutique pour remplir son sac de nourriture et autre chose pratique. Enfin, elle avait tout de même fait les emplette avant de partir, en autre trainer sur elle des barres de savon pour pouvoir se laver, il était hors de question pour elle de sentir mauvais et de plus, une des sœurs était autrefois une sorcière et donc, connaissait une recette pour créé du savon à base de lait de chèvre et de mélange d’herbe pour hydrater la peau et ainsi faire en sorte que sa peau reste douce et fraiche. De plus, cela était biodégradable, question de ne pas pourrir la nature. Les Guerrières de l’Enfer respectaient la nature pour sa beauté et ses vertus. Commandant à manger, la jeune femme regarda autour où beaucoup d’homme l’observait d’un œil peu approbateur. N’oublions pas que nous sommes dans un siècle où une femme habiller d’une façon sexy et ce, sans être une prostituer et sans être marier, n’est pas vraiment encourager et de plus, elle n’était pas du genre à se soumettre à l’homme, ce qui ne l’aidait pas. Les Guerrières de son ordre ne se pliaient à aucun homme car cela n’était pas dans leurs mentalités et dans ce qu’elle apprenait à leurs jeunes sœurs. Elle se rappelait du moment qu’elle fut recruter. Son village avait été éradiqué par une horde de monstre accompagné de quelques vampires. Mais par malchance pour eux, quelques sœurs d’enfer était en chemin pour venir se reposer dans le village et donc, s’était débarrasser de tout ces indésirable. Découvrant la pauvre petite fille de six ans sans famille, sans rien, elles décidèrent de la recueillir pour ainsi s’occuper d’elle et bientôt la jeune fille devint une Guerrière de l’Enfer et signa un pacte avec un démon, plutôt une démone. Mais cette créature n’était pas sans rien et sans valeur, elle était même plutôt considérée comme étant une démone de force majeure, équivalant à un Dieu. Elle se prénommait Lilith et était respecter et crainte de tous, mais cela, très peu le savait et encore, Clarisse ignore toute la puissante qui provient de ce démon et ignore que sa puissance lui venait de cette femme. Enfin … la jeune femme mangea son plat, bu le vin qu’elle avait commandé et quitta les lieux pour ainsi faire les courses. Il n’était pas trop tard, sans doute neuf heures ou dix heures le soir. Les temps étaient de plus en plus frais car l’hiver arrivait. La jeune femme par contre ne craignait pas le froid, un petit avantage du aux démons. En fait, elle fit appelle à la puissance d’un démon de feu qu’elle avait aspirée sa puissance pour ainsi se protégé du froid et la jeune femme fit donc les courses. Évidemment, elle avait protégé sa chambre par la création d’un hiéroglyphe qu’elle avait récupéré lors d’une mission en Égypte. Si quelqu’un essayait d’entré, il allait avoir une charmante surprise… allait-il toujours rester en vie ? Peu de chance malheureusement… et comme prévu, lorsqu’elle revint dans sa chambre, elle y trouva le squelette d’un homme qui était pieuté contre la porte. La jeune femme murmura alors quelques mots et le symbole disparu et le squelette disparu en poussière et la jeune femme entra dans sa chambre pour se reposer…. Trois jours suffit pour enfin tomber sur cet homme… il était arriver dans la soirée, alors qu’elle travaillait pour l’aubergiste, se faisant de généreux pourboire et l’homme en question, ayant une étrange beauté qui était fort attirant, ce qui la fit se moquer de ces pauvres jeunes femmes insignifiante et l’homme semblait même exubérer de ces femmes et donc, elle décida d’entré en jeu et prit une carafe de vin et s’approcha alors du jeune homme et elle se pencha, affichant une magnifique vue sur son décolleter. Ses cheveux étaient frisés et attacher en un chignon qu’elle laissa beaucoup de mèche tomber de son chignon. Elle afficha un magnifique sourire et le jeune homme pour voir divers tatouage sur son corps, en autre celui de la jeune femme possédant une robe noire au niveau de son dos et elle prit alors place en souriant…

- Alors vous êtes décider a nous débarrasser de Dracula ? C’est si impressionnant…

Et elle s’approcha alors de lui, prenant place sur lui, passant un bras sur sa nuque et sa main sur son torse, question de le charmer.

- Dite moi… que dois-je faire pour accompagner un homme aussi beau et aussi fort que vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://milleetunconte.bbactif.com
Aétios

Aétios

Messages : 170
Date d'inscription : 28/05/2010

Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Re: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitimeDim 19 Sep - 17:26

Les recherches devinrent rapidement un échec, étant donner que les femmes qui attirait son attention, refusait bien évidemment,non seulement parce que le type qui demandait était bizarre, que le châteaux de Dracula était très dangereux, et elle devait le faire gratuitement…donc. Nerratos décida donc de s’assoir, trouvant ennuyant qu’il ne pouvait pas invoquer son dragon,les gens le trouverait certainement trop dangereux et ressentant le nombre d’aura puissante dans cette ville…Ce n’était pas une bonne idée. Donc le jeune homme prit une place et se mit a réfléchir lorsqu’une jolie jeune femme vint s’assoir a sa table avec un beau sourire et elle lui dit qu’elle trouvait impressionnant que quelqu’un désire les débarrasser de Dracula…Ce château était donc celui de Dracula…Curieusement, Nerratos sentait que ce Dracula n’allait pas être dans ce château. Mais il savait qu’il devait y aller et il comprendrait pourquoi rendu à l’intérieur. Il le sentait.Il répondit donc a la jeune femme :

-Oui.Es-tu interressée? Tu semble être le genre de personne que je cherche pour être ma servante.

Puis elle vint s’assoir sur lui et elle posa une main sur sa nuque et une sur son torse. Il n’avait pas remarquer avant,cette femme devait bien cacher son énergie, mais il sentait qu’elle était différente,forte. Et qu’elle se propose ainsi a être sa serve en le complimentant stupidement montrait qu’elle jouait a un double jeu…Certe il ne la craignait pas. Il aurait probablement accepter de tout facon de la laisser jouer la servante,elle lui saura utile jusqu'à ce qu’elle ce décide a tenter de faire quelque chose de suspect il l’aurait tuée a ce moment, mais il allait lui dire de retourner chez sa mère simplement parce qu’il y avait beaucoup trop de domination dans ses mouvements et dans son attitude. Nerratos préférait ses servantes moins rebelle…Il lui dit donc,après la prendre par un bout de son vêtement,la forcer a l'amener vers lui et l'embrasser ,pour la relâcher quelques secondes plus tard :

-Je n’aime pas ton attitude, tu n’es pas ce que je cherche. Mais si tu connais quelqu’un d’autre qui serait plus parfaite pour un rôle de servante…Ne te gêne pas de me le dire. Et je désire que tu me vouvoie,une simple serveuse ne devrait pas tutoyé un être supérieur…


Et un dragon noir miniature se matérialisa près du ventre de la femme pour la mordre et la faire sursauter qu’elle s’ôte d’un coup de sûr le jeune homme. Et ne prêta pas plus attention a la jeune femme, guêttant plutôt la porte pour voir si des personnes qui attirait l’œil de Nerr pour requérir leurs services. Une chose était sûr, il allait partir le lendemain avec ou sans serve.Il se tourna Clarisse et lui dit :


-A la place, va me chercher un morceau de viande saignant, si tu crois que tu en ai capable…
Revenir en haut Aller en bas
Medusa
Admin
Medusa

Messages : 181
Date d'inscription : 27/05/2010

Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Re: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitimeDim 19 Sep - 22:35

La jeune femme espérait que son petit jeu de séduction allait bien fonctionner, car jouer les putes avec cet homme pour ainsi pouvoir être à ses côtés et bien le tuer rendu au château de Dracula pour ainsi en faire disparaître définitivement la puissance démoniaque de ce vampire, ça serait enfin signe d’un nouveau jour pour le monde, une nouvelle libération et une démonstration du bien ce qui inspirerait la terreur et le respect parmi les démons qui foulait toujours le sol et cet homme serait la clé de cette grande réussite incontesté. Misant sur ses atouts, la jeune femme espérait que cet homme se laisserait embobiner facilement par son charme, mais elle réalisa que trop tard qu’elle avait oublié de cacher son aura qui ainsi pouvait prévenir quiconque qu’elle était bien plus forte qu’elle ne laissait croire aux gens, mais elle n’y tenu pas compte, souhaitant qu’il ne s’en rende jamais compte. Donc au début, elle lui amena du vin, sa bouffe et elle chercha à l’enjôler pour ainsi qu’il puisse tomber sous son charme et ainsi pouvoir l’amadouer, tel était sa mission. Elle avait tout misé sur son physique, car elle avait bien vu que cet homme semblait charmer par les belles femmes et tentait tant bien que mal d’avoir une servante à ses côtés pour le suivre jusque dans le château de Dracula. Il sortait d’où cet idiot ? Sa mère ne lui avait jamais apprit à comment bien aborder les dames et que très peu dames pouvaient se défendre contre les monstres, mis à part les Guerrières de l’Enfer ou bien les sorcières. Et donc, en même temps, elle espérait que sa puissance pourrait intéresser cet homme et donc usa de son charme pour séduire l’homme, et au tout début cela semblait bien fonctionner, mais elle fit une erreur : Elle oublia de le vouvoyer pour bien jouer la femme soumise. Clarisse était si habituer de tutoyer les gens, car les Guerrières de l’Enfer était respecter parmi les gens et tous les vouvoyais, elles, elles tutoyaient tout simplement, n’étant pas des femmes soumises à aucune lois, aucune autorité masculine.

- Et bien … tu verras… je suis peut-être celle que tu cherche… un peu de vin ?

Et la jeune femme prit alors place sur lui pour ainsi le charmer en cherchant à en prendre le contrôle et prit donc place sur lui, mais elle se fit alors devancer et il l’embrassa de force, qu’elle dut accepter sans hésiter, malgré que son baiser était répugnant et goutait le sang. Il la rejeta en lui disant qu’elle était trop rebelle pour lui et qu’elle devrait vouvoyez un être supérieur et le pire dans cela, un espèce de Dragon essaya de la mordre et elle se releva de justesse. La jeune femme perdit alors tout calme et plaqua la tête du jeune homme contre la table, attrapa le coup de coup que l’homme essaye de lui donner, donna un coup de pied sur la jambe qui tenta de la frapper et un fouet jaillit de sa main et s’enroula autour de son cou et la jeune femme frappa la chaise, casant un pied et il tomba a genou, se frappant la mâchoire contre la table. Jamais on allait la traiter de la sorte, comme un être inférieur à qui ce sot. Elle était bien plus sérieux à bien des hommes et ce, même s’il l’ignorait. Elle l’étouffa alors avec son fouet. Mais quelque chose ne semblait pas normal. S’était comme si toute puissance de son corps était aspirer, mais la jeune femme ne s’en préoccupait guère pour le moment.

- Pauvre crétin… tu n’as donc pas encore remarqué qu’ici ce n’est pas de toi que les gens craignent, mais de moi ? … Je te propose mon aide et tu crache dessus en me considérant comme étant inférieur à toi… ca ne me prendrait a peine quelques minutes pour te tuer… Alors sois que tu te tais et tu cesse de jouer aux fières et que tu respecte ces dames et tu auras sans doute la possibilité d’avoir une personne qui t’accompagnera au château de Dracula… ou sois tu crève… choisi…

Et d’une vitesse prodigieuse, elle tira l’homme vers elle, invoqua un autre fouet avec son autre main, fouetta une chaise pour l’amener vers la table et le fit asseoir et les fouets disparu et la jeune femme sourie et dit.

- Alors… un peu de vin monsieur ? Ou bien vous prendrez la note ?

Mais alors qu’elle se retournait, sachant fort bien que l’homme chercherait à se venger, sept chevalier arrivèrent alors, enfin chevalier, plutôt des héros car il y avait dans ce lot deux chevaliers, un prête, un voleur, deux paladins et un moine. La jeune femme sentait bien qu’ils étaient puissant et elle ne fit rien, car ils fixaient surtout le jeune homme qui se la pensait supérieur et s’approchèrent alors de lui et l’entourèrent alors le jeune homme le fixant d’un regard noir. L’homme qui semblait être le chef, un paladin, fixa le jeune homme et il fixa le prête imposa alors au jeune homme une croix bénite qui le cloua sur la chaise, brulant ainsi sa peau et d’étrange filament jaillir de la croix pour transpercer l’âme du réincarner, ce qui lui procura une douleur intense. La jeune femme ne devait pas les laisser faire sinon sa mission était complètement rater, mais elle voyait surtout qu’il perdait vraiment sa puissance. L’homme tentait tant bien que mal de se relever pour affronter ces hommes et la jeune femme poussa un des chevaliers pour venir lui porter aide. Il était le réceptacle de choix pour ainsi détruire à jamais l’âme de Dracula et ces hommes, ces pauvres idiots étaient en train de tout détruire. Voila pourquoi les femmes étaient plus forte dans certain domaine, elles utilisaient leurs intelligence avant d’agir. Elle se mit alors a travers lui et les autres, mais Nerratos ne semblait pas approbateur. La jeune femme marmonna quelque parole dans une langue Galicien, une langue que peu connaissait qu’elle avait remplacer de l’Hébreu et la croix perdit sa puissance.:

‘’ Isis chamada no seu poder, destruíu a cruz do teu poder, ó Raíña dos magos ‘’

Nerratos regarda donc la jeune femme, marmonna son mécontentement…

- J’essaye de te sauver la peau…

Le Paladin fixa alors la jeune femme et dit :

- Toi la sorcère … enlève toi de notre chemin… ce ne sont pas de tes affaires… Tu sais que ta place est sur un bucher à travers les flammes ?

La jeune femme ne fut pas spécialement heureuse de se faire traiter de la sorte et elle fit un bref mouvement de la main et une lame d’épée apparue, tranchant la tête du paladin qui tomba au sol, les yeux grand ouvert et fixant le pseudo vampire. Elle fixa alors le jeune homme et dit :

- La bataille est ouverte…

Et elle déchira sa robe pour ainsi avoir une plus possibilité de mouvement et elle se bâtit contre les deux chevalier, alors que le prête s’était reculer pour ainsi venir en aide du paladin qui était mort pour le faire revenir à la vie, le moine, le voleur et le second paladin se jetèrent sur le pseudo vampire pour ainsi l’achever car sa puissance était connu et crainte. La jeune femme se battit donc contre les deux chevaliers qui essayèrent de la zigouiller avec leurs épées, mais la jeune femme fit apparaître une paire de gant fait d’argent et de pierre précieuse et elle arrêta les deux lames de ses mains et une étrange fumer verte jaillit de ses gants et les lames se mirent à fondre et donc, ils sortirent des épées magique qui cette fois, ses gants ne fonctionnerait pas. La jeune femme vit alors que le moine était mort, en train de fondre sous l’acide et le jeune homme semblait avoir quelque difficulté avec le voleur et remarqua alors que le prête l’enchantait pour ainsi en réduire sa force d’attaque et son agilité. La jeune femme fit le mouvement que tout archer fait lorsqu’ils dégainent un arc et des flammes apparu dans ses mains et un arc se forma. Clarisse décrocha une flèche dans le cœur du prête, mais celle-ci fut éteinte par un bouclier d’eau. La jeune femme se fichait de savoir si l’homme l’écouterait ou non mais elle lui cria alors :

- SORT… ON VA MIEUX SE BATTRE UNE FOIS A L’EXTÉRIEUR… Je te rejoindrai…

Et la jeune femme monta en haut vers sa chambre, alors que l’alarme sonna, se qui alerta tout le reste des héros, sorciers, et autres gens possédant une force capable de vaincre nos deux compagnons. Elle monta alors dans sa chambre, suivit des deux chevaliers et elle murmura quelque mot juste au moment qu’elle ferma la porte et lorsqu’ils posèrent la main sur la poignée, un des deux chevaliers se fit empaler par un pic de sable. La jeune femme déchira sa robe, se retrouvant complètement nue et sa marque sur son dos s’étendit pour ainsi l’habiller de son habit de Guerrière de l’Enfer. Elle prit son amulette égyptienne et la mit au coup et elle vit alors Nerratos dehors qui commençait à être encercler par les soldats et la fenêtre se fracassa alors et la jeune femme en jaillit dans un saut où des ailes démoniaque lui poussa de son dos et elle se posa alors au sol et elle posa un genou au sol devant Nerratos… elle devait réellement jouer le grand jeu et dit :

- Je suis Clarisse Aulin… pour vous servir…

Et elle se releva se tourna vers les hommes. Ses cheveux était redevenu lisse et toujours aussi magnifique et son regard était bien plus sombre et plus autoritaire et un soldat se jeta sur elle, mais un étrange dragon que la jeune femme avait seulement vue dans des livres venant de l’Asie, jaillit pour transpercer l’homme et le tuer pour coup et la jeune femme invoqua alors une épée pour ainsi se battre. Mais alors qu'elle se tourna pour voir comment était Nerratos, elle le vit poser un genou au sol et tomber sur le dos, gravement blesser en raison de la croix qui l'avait brûler. Merde, cette mission était carrément en train de virer au vinaigre. Il était temps que la jeune femme puisse faire appelle à ce qu'elle avait de plus puissant, quoi que seul dans le château de Dracula elle pourrait y recueillir les plus puissants que jamais personne ne saurait lui donner. La jeune femme regarda donc autour d'elle et fit appelle à la force herculéenne qu'elle avait recueillit d'un démon pour soulever le corps de Nerratos et le posa sur son épaule et elle leva la main droit, car la gauche tenait l'évanouie et un épais brouillard jaillis de sa main et d'étrange son en jalli, les cries d'une femme en colère et le paladin restant cria alors :

- ELLE A INVOQUER UNE BANSHEE VITE FUYEZ ...

Et la jeune femme en profita alors pour voler une calèche qui était en piteux état alors elle frotta son Ank et la calèche devint noir onyx et un cauchemar apparu, ces chevaux de feu venant de l'Enfer qui beaucoup de gens craigne et la jeune femme prit donc place à l'intérieur de la calèche et elle enleva la croix du corps de l'homme et elle vit bien qu'il avait beaucoup de dégât et elle fouilla dans son sac pour en sortir un pot qui contenait une pommade pour ainsi le faire guérir. Lorsqu'elle l'applique, il ne prit que quelque minute pour que tout cela ce cicatrise pour ne laisser plus rien et elle jeta la croix par la fenêtre et en même temps, elle invoqua un nuage nocif pour faire fondre la croix. La jeune femme créa alors un voile autour d'elle pour ainsi cacher son aura. Il était loin du Château de Dracula et le voyage prendrait au moins une semaine... une semaine de torture selon elle... Lorsque Nerratos se réveilla.

- Vous allez bien maitre ?

Il fallait à tout prix qu'il puisse sentir qu'elle allait lui obéir... du moins, dans le minimum des choses.


Revenir en haut Aller en bas
http://milleetunconte.bbactif.com
Aétios

Aétios

Messages : 170
Date d'inscription : 28/05/2010

Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Re: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitimeLun 20 Sep - 19:59

Après avoir repousser la serveuse, ce fût a ce moment que tout tourna au vinaigre. Il pouvait sentir des gens plutôt fort se rapprocher, ils semblaient être un petit groupe de hero ou peu importe et un de ceux-là lui faisait déjà quelque chose, ressentant ses forces disparaitre, aspirées, scellées, peut être perdue a tout jamais…Et ses doutes devinrent réalités, la jeune femme frappa beaucoup trop vite pour qu’il puisse contre-attaquer ou éviter ,inutile de dire qu’il s’attendait a ce qui s’en venait, il l’avait même chercher voulant donner une bonne correction qui lui permettrait d’apprendre a vivre dans le vrai monde. Mais ses forces était déjà fortement diminuées donc il usa le reste de ses forces pour protégé sa peau de quelconque blessures, il tenta de contre-attaquer bien sûr, par reflexe, mais ses coups était beaucoup trop lent, beaucoup trop humain. Elle le menaça stupidement,l’étouffant avec son fouet bizzare,mais tout ce que Nerratos compris fût ‘’Je joue a un double jeu alors laisse moi jouer ou crève’’. Loin d’être stupide il n’allait certainement pas accepté. Il n’allait pas se venger maintenant ,n’ayant plus de force,mais il allait la laisser l’accompagner simplement pour tout lui rendre lorsque ses pouvoirs lui seront revenus. Ignorant cet être inferieur, il remarqua plutôt qu’il ne pouvait même plus ressentir la forces des gens a distance. Ce qui était un assez sérieux problème. Mais ce ne fût pas très difficile de retracer ceux qu’il avait sentit plus tôt,étant donner qu’ils étaient en ce moment même dans l’auberge et qu’ils l’encerclait, le regardant d’une drôle de façons.Le prêtre lui fit un collier en croix,ne comprenant pas pourquoi sa l’affectait autant, mais sa le brûlait avec puissance. Nerratos serra les dents et continua de tenter de trouver un moyen pour se sortir de ce pas.

La jeune femme de tout a l’heure fît un sortilège et la croix perdit en intensité, le jeune homme grogna et la femme lui dit qu’elle tentait de lui sauver la peau, pourquoi, pour tenter de le tuer a sa façon plus tard? Il ne comprenait pas pourquoi tant de monde désirait le tuer, peut être avaient-ils compris de qu’elle peuple il venait..Bref Elle pût voir le jeune homme rouler des yeux et pousser un soupire.Les femmes d’ici étaient vraiment des abruties.Mais Nerratos se leva,aussi humains que sa forces soit,il avait garder son savoir de combattants. Mais il devait faire attention, il ne pouvait plus protéger sa peau d’attaques. Les coups de poings du moines étaient rapide et puissant, mais heureusement, humains. Il se concentra plutôt sur des contre-attaque jusqu'à ce qu’il tombe au sol,probablement pas mort,mais l’acide que produisait les gants de la sorcière ou il ne savait qui ne l’épargna pas,étant donner que le corps était tout prêt d’où ce qu’elle se battait. D’un reflexe phénoménale, il prit un tabouret pour se protéger de justesse contre un coup de dague dans son dos et se mit a éviter ses coups avec tant de bien que de mal,surtout qu’il sentait son corps devenir de plus en plus lourd avec le prêtre dans le fond de la pièce qui faisait ses prières. On pût ensuite entendre l’alarme et la femme criaq que c’était mieux se battre a l’exterieur,ce qui était stupide,car dans une auberge,étant plus petit,au moins moins de gens peuvent y entrer. A l’exterieurs ils allaient tout simplement se faire encercler. Et c’est ce qui se passa,Nerratos fit trébucher le voleur en donnant un coup de pied sur un autre tabouret qui glissa rapidement pour heurter les jambes du voleur et il monta les escaliers.Tients,les escaliers, pourquoi ne se battait-ils pas là….Cette femme n’avait aucunnes stratégie.La femme ferma la porte d’une chambre,ne l’invitant pas a entrer,donc,il prit une autre chambre pour sortir par la fenêtre, donnant l’impression au paladin qu’il était avec la femme dans l’autre chambre, et après quelques acrobaties, il se retrouva a l’extérieur, quelle surprise fût-il encercler. La femme qui semblait être une démone fit une entré spectaculaire que Nerratos ignora complètement, trop occuper à rassembler ses forces pour invoquer son dragon noir, ce qui se révéla étrangement aussi simple qu’a la normale. Le dragon tourna autour de son maitre, qui pointa un des gardes et tel un éclair noir il alla le transpercer. Il allait s’apprêter a continuer a tous les tuer avec seul son dragons, lorsque la croix d’un coup doubla son intensité de brûlure ou il ne savait quoi et il tomba a genou puis inconscient dût a la douleur beaucoup trop intense.

Lorsqu’il se réveilla ,il était dans une calèche, trainé par des chevaux cauchemardesque .La jeune femme était là et lui demanda si il allait bien, en rajouter le maitre. Se remémorant de tout ce qu’il s’était passer, il lui demandait d’un ton neutre en invoquant son dragon qu’il alla caresser sous le menton :


- Qui es-tu et qu’est-ce que tu me veux? Ne me prend pas pour un imbécile…
Revenir en haut Aller en bas
Medusa
Admin
Medusa

Messages : 181
Date d'inscription : 27/05/2010

Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Re: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitimeLun 20 Sep - 23:05

La jeune femme n’en attendait pas moins de cet idiot qui se croyait fort et puissant. Ils devaient fuir car à force, d’autres gens encore plus puissant arriveraient et sans doute, ils ne finiraient pas à les vaincre et ils seraient vite tuer, du moins, Nerratos se ferait tuer, la mission de Clarisse échouerait et les Guerrières de l’Enfer devraient attendre encore un siècle pour vaincre la puissance du Seigneur des Vampires. Un siècle s’était long, surtout lorsque nous ne sommes pas immortelles. La jeune femme allait donc mourir et ne pas pouvoir ainsi mener à bien sa mission et une autre sœur devrait alors mener à bien sa mission, devenant une honte aux yeux de la Sororité. Non ! Il était hors de question de revenir les mains vide, revenir sans avoir pu tuer cet homme qui inspirait tant de terreur et de souffrance à travers l’humain. Son pouvoir gigantesque était quelque chose que personne ne souhaitait de voir revenir à charge et ainsi reprendre le pouvoir qu’il avait jadis. La jeune femme fit donc tout pour l’aider et lui permettre de s’en sortir. Malgré qu’elle sentait en lui le désire de ne pas la voir vraiment lui apporter son aide, il pourrait être au moins à un minimum gratifiant envers la jeune femme, qui sait. De plus, elle s’en fichait. Sa mission était de mener Nerratos au château pour qu’il puisse récupérer les pouvoirs du Seigneur vampires, qui dormaient toujours dans sa salle du trône, là où il allait toujours pour ainsi y étendre son pouvoir, mais cela n’allait pas être une mine tache facile, s’était certain. Mais déjà, elle devait mener le jeune idiot au loin de cet endroit. Elle put sentir son orgueil démesurer en lui qui lui démontrait la présence de Dracula en lui. Le pauvre… il ignorait que la solitude était ce qui mène à la perte lorsque nous ne connaissons pas notre ennemi. Habituellement, les Guerrières de l’Enfer voyageaient souvent en groupe de deux ou de trois pour ainsi soutenir leur force de frappe et ainsi compter sur l’importance du travaille de l’équipe et si Nerratos comptait survive, il devait avant tout mettre de côté son orgueil et ainsi pouvoir être soutenu par une personne qui serait de taille à détruire des démons ou autre créature. Seul avec une pauvre idiote de servante qui serait tout aussi courageuse qu’une poule, il ne s’en sortirait pas vraiment. Il était peut-être fort… mais le château de Dracula regorgeait de créature tout aussi puissante et il y avait de forte chance qu’ils ne reconnaissent pas en lui leur maitre étant donné de sa faiblesse contrairement à Dracula…

La jeune femme s’en était donc sauver avec le jeune homme en prenant la fuite avec la calèche et avait fait guérir les blessures du jeune homme en lui débarrassant son corps de la croix. Il aurait besoin d’elle, surtout qu’elle savait que des chasseurs de vampire seraient là et qu’ils auraient en leur possession des armes et des objets qui sauraient réduire Nerratos au silence. Elle était plus puissante que lui, elle le serait plus que Dracula, mais elle en ignorait ce fait. La démone avec qui elle avait conclu un pacte ne lui avait pas précisé une chose… leurs âmes se fusionnerais à chaque fois qu’elle utiliserait ses pouvoirs. Plus elle userait, plus elle s’enfoncerait pour ainsi permettre à ce démon de possédé enfin un corps et ainsi étendre les ténèbres sur la Terre. Elle ignorait qu’elle était qu’un simple instrument encore utiliser d’un démon, mais cela n’avait pas vraiment d’importance, car elle ignorait tout cela et elle ne souhaitait qu’une chose : Détruire une bonne fois pour toute, la présence de Dracula.

Le jeune homme se réveilla donc le lendemain, alors que l’aurore apparaissait, laissant venir le soleil. La jeune femme lisait un livre d’incantation de cette langue ancienne que très peu de genre connaissait. Dans sa Sororité, elle était surnommé ‘’ La Sorcière-Guerrière’’. Car non seulement elle était aussi habile au corps à corps avec ses pouvoirs, mais elle pouvait jeter des charmes impressionnant qui l’aidait, mais souvent, elle se servait de cela pour se protégé dans une pièce ou bien pour désenchanter quelques chose. Elle usait de ses pouvoirs de sorcellerie contre les sorciers, prêts et mages pour ainsi désactiver leur pouvoir ou bien cacher son énergie et son aura, ce qu’elle fit avec Nerratos. Il était peut-être épuiser et on lui avait enlevé ses pouvoirs, mais cela ne diminuait pas la puissance de son aura, qui était tout de même facilement aperçus a des kilomètres et des kilomètres. Et lorsqu’elle vit que l’incarné se réveilla, elle ne chercha pas à être chaleureuse ou joyeuse, cela aurait servit a rien. Il lui demanda alors ce qu’elle voulait de lui et elle se disait qu’elle pourrait dire un semblant de vérité sans vraiment dire la vérité et donc, d’un ton sérieux et mature, elle dit :


- Et bien… en fais je suis une guerrière et je m’étais infiltré parmi les serveuses de l’aubergiste car j’avais eu vent que des chevaliers désiraient affronter de nouveau le château de Dracula pour ainsi l’enfouir de nouveau pour un autre cent ans… mais finalement, se n’était que des idiots ou des ivrogne… et lorsque tu es arrivé… j’ai sentis en toi la puissance que tu possédais et donc j’ai su que pour cette fois, cela serait sans doute vrai… mais bon… tu semble préféré avoir une pauvre idiote sans cervelle a tes pieds qui saura même pas affronter un rat, car les chocotte vont l’envahir. Tu peux reconsidérer mon offre si tu le désire… ou bien je te dépose et te laisserai te débrouiller seul… que choisi-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://milleetunconte.bbactif.com
Contenu sponsorisé




Castlevania : Storm of Rage Empty
MessageSujet: Re: Castlevania : Storm of Rage   Castlevania : Storm of Rage Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Castlevania : Storm of Rage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mille et un conte :: Nos RP !!! :: Les contes !!!-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser